MESSAGE IMPORTANT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE MEURTHE-ET-MOSELLE !

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE MEURTHE-ET-MOSELLE

Chères consœurs, chers confrères,

Pour le cas où les choses ne seraient pas claires pour tous, si l’Ordre vous impose de ne pas continuer à recevoir de patients dans le cadre de soins programmés ou d’urgences dans votre cabinet ,car vous risquez de participer à la propagation de l’épidémie, de vous placer ainsi sous le coup de sanctions pénales et ordinales, et d’être vous-même contaminés, vous devez rester joignables par vos patients par téléphone ou par mail !!!

Article 223-1 du Code pénal – modifié par LOI n°2011-525 du 17 mai 2011 – art. 185

Le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

Article 221-6 du Code pénal – modifié par LOI n°2011-525 du 17 mai 2011 – art. 185

Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctions prévues à l’article 121-3, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, la mort d’autrui constitue un homicide involontaire puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

En cas de violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par

la loi ou le règlement, les peines encourues sont portées à cinq ans d’emprisonnement et à 75 000 euros d’amende.

Votre participation au système d’astreinte (gardes) coordonné et régulé par votre CDO est massivement nécessaire et réglementairement impérative.

Nous attendons encore par mail (cdo54@wanadoo.frles disponibilités de ceux qui ne nous ont pas répondu, afin de pouvoir réguler la prise en charge des urgences sans avoir recours aux réquisitions par le Préfet.

Des masques FFP2 et des protections complètes avec des notices explicatives vous seront remis au siège du CDO pour que vous puissiez assurer, en binôme, les urgences dans des conditions de sécurité sanitaire, et ce, en économisant les EPI.

Nous vous le répétons :

Vous devez TOUS être joignables par téléphone ou mail par vos patients. Cela seul permettra de faire un premier tri en amont de notre régulation et de conseiller au mieux vos patients dans le cadre de soins non urgents. La prescription de médicaments, avec envoi éventuel d’ordonnances, vous incombera.

En cas d’urgence nécessitant une prise en charge physique, vous devrez rediriger vers le numéro d’appel de la régulation au 09 77 33 94 92 – 9h 14h 7 jours / 7.

L’application de ces consignes permettra de gérer au mieux le volet dentaire de cette crise sanitaire sans précédent, merci de les respecter scrupuleusement.

Et prenez soin de vous et de vos proches.

Philippe BICHET

Président du CDO54

Nancy le 23-03-2020

Circulaire mail n°10 – stade 3.2 GARDES

/!\    RESTEZ JOIGNABLES AU TELEPHONE DE VOTRE CABINET    /!\
IL FAUT ABSOLUMENT NE PAS ENGORGER LES RÉGULATEURS
QUI RÉPONDRONT DE 9H À 14H TOUS LES JOURS
!!  C’EST IMPÉRATIF  !!
MERCI


Bonjour

Vous avez et nous allons, pendant encore un moment, entendre, voir et lire tout et son contraire
Patience, tolérance et longueur de temps
Plusieurs de nos confrères sont touchés par le covid
Nous essayons de faire au mieux

LES CDF
Vous avez tous reçu le mail ressources COVID LES CDF, enfin j’espère

Surtout pensez bien à aller là où les informations sont présentes et mises à jour, dont :

 https://lescdf.fr/ressources-covid19

Sans oublier la page face book

J’ai relevé ceci dans le CP CNPS :
Face à la pénurie de matériel de protection, le CNPS (pas le centre national des ponts de secours mais le centre national des professions de santé) et la FFPS (pas la fédération française de pêche sportive mais la fédération française des praticiens de santé) demandent aux professionnels de santé libéraux de comprendre que les pharmaciens d’officine sont tenus de respecter strictement les consignes de l’État et de l’Assurance Maladie concernant les modalités de distribution des masques.
../..
Enfin, les libéraux de santé attirent l’attention sur les phénomènes d’incivilité dont ils sont l’objet (vols, attaques de véhicules et agressions) en raison du matériel qu’ils transportent. Les pouvoirs publics doivent prendre toutes les mesures utiles à leur protection afin de ne pas ajouter l’insécurité au risque qui existe déjà pour la santé de soignants.
Les professionnels de santé libéraux sont présents pour soutenir et prendre en charge les Français face à cette pandémie exceptionnelle. Ils n’ont pas besoin de remerciements mais de moyens pour assurer leurs missions dans des conditions de sécurité maximale pour vaincre cette épidémie.
Ils rappellent que si les professionnels de santé sont contaminés, il ne sera plus possible de soigner.

En effet des ffp2 ont été donnés à la demande (de façon très variable, de 3 à 10 selon la livraison de l’officine face aux PS qui l’entourent) mercredi matin en officines
Puis le même jour après-midi : d’un coup plus aucune distribution en officines !!
Et bien oui, les pharmaciens avaient effectivement reçu des consignes en ce sens très claires : plus de ffp2 aux dentistes, directives de l’ordre des pharmaciens de réserver aux médecins et infirmiers

Une dotation suffisante de ffp2 a finalement été octroyée à la profession dentaire sur la France entière, dotation apprise mercredi, confirmée le soir
Des surblouses et charlottes ont été achetées par les URPS (contre le virus il faut du plastique en surface des sur protections)
N’oubliez pas que le lavage à 60° l’élimine

N’hésitez pas à imposer, si vous le jugez nécessaire, aux patients qui viendront en urgence pendant votre astreinte, d’attendre dehors, dans leur voiture le plus souvent
Il ne faut pas croiser les virus et pouvoir prendre le temps qu’il faut

ATTENTION :
Pendant vos “
gardes” (des astreintes  en fait, c’est-à-dire que les régulateurs appellent d’abord le praticien d’astreinte et le préviennent) de la semaine pour le COVID : aucune majoration, ni F ni MCD en semaine, du lundi au samedi
LES CDF agiront peut-être plus tard pour demander d’éventuelles majorations – pour le moment il s’agit d’un effort national et déontologique, à perte pour nous

Seuls les dimanches, où vous serez alors normalement de garde prévue et planifiée, vous pourrez continuer à appliquer les MCD et la demande expresse des 75€ comme d’habitude, mais de 10H à 15H à partir du 23/3


L’ONCD :
Le communiqué national a été assez hallucinant : de 8H à 18H ils proposaient de réguler les astreintes dentaires en confinement covid  !
Heureusement l’ONCD a précisé que cela était modulable par les Ordres départementaux  !

Nous avons finalement, nous dentistes, reçu une dotation de ffp2 suffisante pour nos astreintes / “gardes”
L’Ordre départemental met activement en place dans le département ces astreintes, et c’est compliqué !

DECLAREZ-VOUS VOLONTAIRES par retour au mail ordinal de jeudi
SOYEZ SOLIDAIRES en masse : la profession a besoin de ses praticiens
VITE

De toute façon il y aura des réquisitions si nous sommes trop peu
Il n’y a aucune raison que ce soit les mêmes qui soient d’astreinte pendant 2 mois
Car cela va durer  !!!

Tout va très vite et nous n’avons été sûrs de cette dotation pour le 54 en ffp2 que mercredi soir   !
À Rennes le CHU est même venu réquisitionner du masque dans le centre de soins dentaire ……. Les réas sont complètement débordées ….. Beaucoup de salariés ne sont pas suffisamment protégés …… Ne nous plaignons donc pas indécemment

Au milieu de tout cela l’Ordre départemental demande des volontaires
Merci de démontrer notre civisme médical : répondez massivement présents
Il n’y aura ainsi normalement qu’un seul jour à assurer au cabinet, de 10H à 15H (les régulations ordinales étant elles de 9H à 14H)


RÉPONDEUR
Les cabinets dentaires sont fermés
Soit
Mais ATTENTION l’Ordre a écrit :
Les cabinets dentaires doivent cesser les soins mais maintenir une permanence téléphonique dans le but de rassurer leurs patients, d’assurer une première prise en charge par téléphone et de les aiguiller en cas de besoin vers le système de régulation et ce, dès sa mise en place par le conseil départemental de l’ordre des chirurgiens-dentistes.

Le numéro de régulation ordinale départementale ne sera opérationnel que 
LUNDI : 09 77 33 94 92

Merci à tous de démontrer notre confraternité : il faut absolument soulager les régulateurs ordinaux du département
Si chaque cabinet reçoit 10 appels et n’en renvoie qu’un vers les régulateurs, leur travail en sera facilité


LE CDO (conseil départemental de l’ordre) 54
Vous allez recevoir une nouvelle circulaire (oui encore une) qui précisera encore et encore les astreintes mises en place

Il faut comprendre que tout va trop vite et que la régulation est un “métier”
Notre équipe départementale se démène depuis quelques jours pour assurer en Meurthe et Moselle une prise en charge dentaire durant le confinement
Aidons-le par notre compréhension, merci

Revenez vers moi par mail ensuite si vous ne comprenez pas : le CDO

Dans les semaines futures, d’autres circulaires

Je reste à votre écoute, aidé par l’équipe départementale du syndicat et par la logistique nationale LES CDF
Par mail, avec les éléments nécessaires et suffisants à la question

Bien cordialement
Marc AYMÉ
Président SCDMM

 

covid 19

5 GESTES “BARRIÈRE”
Pour freiner le coronavirus
PRÉVENTION.Restez chez vous
2 MAINS.Lavez-les souvent
3 COUDE.Toussez dedans
4 VISAGE.Évitez de le toucher
5 DISTANCES.Gardez-les

PRISE EN CHARGE URGENCES – N° APPEL UNIQUE 09 77 33 94 92 – A PARTIR DE LUNDI 23 MARS

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE MEURTHE ET MOSELLE

Cher Consœur, cher Confrère,

Comme vous le savez, le Conseil National de l’Ordre a initié un système d’astreinte pour gérer la crise sanitaire Covid-19, afin de soulager le 15 et désengorger les services hospitaliers. L’organisation locale de la prise en charge des urgences a été déléguée au Conseil Départemental.

Il n’est plus question, en l’état actuel de la pandémie, que les praticiens prennent en charge, sans les EPI necessaires,  leurs patients potentiellement tous à risque. La quantité de masques FFP2 étant extrêmement limitée, nous sommes dans l’obligation de recourir à un système de garde.

Dans un premier temps, nous avons besoin de volontaires pour assurer ces astreintes au sein de leur cabinet. Mais si le nombre de praticien est insuffisant, des réquisitions deviendront indispensables. Nous remercions les volontaires de se signaler par mail, en précisant plusieurs dates possibles : cdo54@wanadoo.fr

  • Les astreintes auront lieu 6 jours / 7, de 10h à 15h. Les gardes du dimanche étant assurées selon le tableau de garde habituel déjà transmis.
  • La régulation téléphonique sera effectuée en amont par les Conseillers Ordinaux du Département au siège du CDO,  au 09 77 33 94 92,  7 jours / 7, de 9h à 14h.
  • Les masques FFP2 fournis par l’Etat, les surblouses et les charlottes achetées par l’URPS, seront à votre disposition au siège du Conseil Départemental.
  • Il est fortement déconseillé de faire appel aux assistantes, mais plutôt se faire aider par un confrère.

Cependant chaque cabinet doit continuer à gérer ses patients à distance, par transfert de sa ligne téléphonique ou par mail, et ce afin d’être à même de les rassurer et d’éliminer ce qui peut être traité sans déplacement.

Nous vous rappelons que seules les urgences vraies doivent être traitées.

En cas de problème nous restons joignable au 06 49 04 64 78 et nous vous souhaitons bon courage, ainsi qu’à votre famille, pour surmonter cette redoutable épreuve.

Bien confraternellement

Le CDO 54

envoi de masques chirurgicaux et FFP2 aux officines (DGS)

Un nouvel envoi de masques chirurgicaux et FFP2 aux officines vient d’être réalisé afin de répondre aux besoins a minima pour les 2 prochaines semaines. Ce message vise à vous informer du cadre de délivrance hebdomadaire aux professionnels fixé par la cellule nationale de crise. Des précisions sur son application vous seront données par l’assurance-maladie et l’Ordre national des pharmaciens.

1. Dans les zones d’exposition à risque arrêtées au niveau national (liste disponible sur le site de Santé Publique France et régulièrement mise à jour), le schéma de délivrance pour les professionnels est le suivant :

– Médecins, biologistes médicaux et IDE : 18 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou FFP2 dans le strict respect des indications et selon les disponibilités ;

– Pharmaciens : 18 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel ;

– Sages-femmes : 6 masques chirurgicaux par semaine pour prendre en charge les femmes confirmées COVID-19 ;

– Masseurs-kinésithérapeutes : 6 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou aux normes FFP2 dans le strict respect des indications et selon les disponibilités, pour la réalisation des actes prioritaires et non reportables ;

– Chirurgiens-dentistes : une officine sera désignée dans chaque département pour délivrer les masques pour ces professionnels, leur permettant d’assurer les soins les plus urgents ;

– Services d’aide et de soins à domicile : 9 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel exerçant au sein de la structure pour assurer les visites prioritaires ;

– Prestataires de service et distributeurs de matériel : 1 boîte de masques chirurgicaux par semaine et par entreprise pour assurer les visites prioritaires notamment lors d’interventions chez des patients sous chimiothérapie, nutrition parentérale.


Liste des zones d’exposition à risque accessible via le lien suivant : https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/articles/infection-au-nouveau-coronavirus-sars-cov-2-covid-19-france-et-monde.



2. Sur les autres zones du territoire national, sont considérés comme prioritaires selon les mêmes règles de distribution : les médecins (généralistes ou autres spécialités particulièrement exposées), les infirmiers et les pharmaciens.

Covid-19 mesures de précautions à prendre dans vos cabinets: conseils fiscaux, sociaux et économiques

Face aux bouleversements  engendrés par l’épidémie de Covid-19, les CDF vous accompagnent au jour le jour. Vous trouverez sur cette page des informations sur les mesures de précautions à prendre dans vos cabinets, ainsi que des conseils fiscaux, sociaux et économiques pour répondre à vos interrogations.

 

  • Covid-19 & Gestion du cabinet

Conséquences économiques : mesures d’accompagnement (mise à jour le 17/03/2020)

A venir : Mesures fiscales exceptionnelles

  • Covid-19 et mesures sociales

 Activité partielle et chômage partiel (mise à jour le 18/03/2020)

Covid-19 et emplois dans nos cabinets (mise à jour le 18/03/2020)