Ouverture des négociations avenant 3

FLASH INFO : Ouverture des négociations avenant 3

négociationLes CDF ont participé ce vendredi 13 septembre à la 1ère séance de négociation de l’avenant 3 de la convention dentaire 2018, qui traite du devis et de la création d’un indice dentaire. Le travail réalisé en groupe technique commence à porter ses fruits.  D’inacceptable, la proposition faite en séance sur le devis devient une base de discussion possible.

Ainsi l’obligation souhaitée par l’UNCAM et l’UNOCAM de présenter plusieurs devis dont un avec du RAC0 disparaîtrait. C’est une simple information que le praticien devrait faire en ayant la possibilité d’annoncer qu’il ne réalise pas certains actes comme les couronnes métalliques par exemple.

La clause d’indexation, qui permet de faire évoluer les plafonds de prothèses en fonction de l’augmentation des charges du cabinet, prend forme grâce à une convergence de vue sur la définition de l’indice dentaire.

Néanmoins les CDF refusent à ce stade d’envisager une signature. Un certain nombre d’avancées semblent à ce jour indispensables :

  • La simplification et la lisibilité du devis avec notamment la suppression de l’obligation de renseigner la colonne « prix de vente ».
  • Une définition de l’alternative thérapeutique, qui ne doit pas se résumer à une simple alternative économique.

Trois réunions de travail sont prévues en octobre et novembre pour poursuivre les discussions.

Circulaire 11

                                                                                                 



La majorité des vacanciers va bientôt être de retour
L’AFTERCAB prochain vous est proposélundi 2 septembre : notez-le  !

L’été syndical a posé quelques questions à votre président : j’en profite pour y apporter quelques réponses en circulaire


L’aide conventionnelle forfaitaire pour modernisation informatique :
Plusieurs demandes inquiètes suite au passage des DAM de la CPAM qui ont rappelé que si les cinq obligations de l’article 32 de la convention pour obtenir 490 € (au lieu des 400 € précédents et de leur unique obligation) ne sont pas assurées, pas de forfait . . .

C’est un “fake”  !

Certaines de ces 5 obligations sont pour le moment impossibles à satisfaire, et le directeur UNCAM l’a confirmé à vos responsables nationaux : messagerie sécurisée incluse (il serait même question que ça prenne deux ans à régler, questions compatibilités logicielles), on oublie ces obligations “télétransmission” en 2019  !

J’en profite pour rappeler qu’il n’est absolument pas obligatoire de recevoir les DAM tant qu’ils ne sont pas dans le cadre d’une action conventionnelle – et venir vous parler de la convention n’est absolument pas une action conventionnelle, action qui doit être validée avant par les signataires de la convention en Commission Paritaire Nationale (CPN), et dont on doit forcément avoir été informés en départements

Encore une initiative malheureuse de la CPAM et de ses DAM


Centre associatif DENTOCARE à Nancy :
Ça y est, un centre low cost, nommé associatif en bon français, s’est ouvert 32 Bd Joffre cet été à Nancy : un plus pour les déserts médicaux, les zones très sous dotées, la sécurité sanitaire à la DENTEXIA, etc. K

L’ARS et les Ordres n’y peuvent, pas plus que votre syndicat, rien du tout

La loi permet, pour ne pas dire favorise, de telles créations avec publicité du centre (et non de ses salariés soumis à notre déontologie) qui le peut encore actuellement légalement, dans la mesure où les informations n’y sont pas fausses

Cela pourrait changer un peu (car BAZIN renforce un administratif ,ni préventif ni curatif en termes de tromperie et de déontologie) si le projet de loi BAZIN était retenu en octobre prochain

Si vous avez des documents démontrant des dysfonctionnements de DENTOCARE, des anomalies, n’hésitez pas à les soumettre à votre syndicat : si nous pouvons les utiliser nous le ferons

Notre Ordre départemental a écrit aux élus : cela risque selon moi de seulement faire des ronds dans l’eau
Une synergie professionnelle est nécessaire, d’autant que les contrats ordinaux des salariés chirurgiens-dentistes DENTOCARE semblent se faire attendre (absence de nom de praticien sur doctolib)

En revanche le public, citoyens et assurés sociaux, gagnerait à être davantage informé des portes que l’Etat, l’ARS n’en étant que l’acteur, laisse ouvertes aux centres dentaires low cost

Ces portes ouvertes par l’Etat rendent possible une répétition du scandale DENTEXIA, qui n’est pas le seul en Europe,  dans des conditions qui échappent totalement à celles imposées par ailleurs (notamment de façon assez grotesque je trouve en ajoutant récemment au Code de la Santé Publique que l’Ordre doit contribuer à promouvoir la santé publique et la qualité des soins) à notre profession, réglementée pour justement protéger les assurés sociaux : l’ubérisation en santé est un danger pour la sécurité sanitaire  !

Votre syndicat aura décidé mi septembre ce qu’il compte faire à ce sujet DENTOCARE

Bonne rentrée à toutes et tous
Cordialement
Marc AYMÉ
Président SCDMM



Prochain AFTER CAB le 2 sepembre
Tarif négocié boissons comprises : 35 € à régler sur place
Réservation par SMS à Philippe au 06 78 05 02 26 
LE SITE SYNDICAL DEPARTEMENTAL  :  JETEZ-Y UN ŒIL   J PLEIN DE CHOSES A  TELECHARGER
Site internet départemental
 :http://cnsd54.fr/

Les données nominatives conservées par le syndicat départemental des chirurgiens-dentistes de Meurthe et Moselle ont toujours été traitées et protégées par référence aux règles légales, mises en place par la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978. Depuis le 25 mai 2018, l’entrée en application du Règlement Général de Protection des Données (RGPD) renforce le droit des personnes dans la gestion des données nominatives les concernant droit à l’information, droit d’accès, droit de rectification, droit à l’oubli, droit à la limitation, droit à la portabilité. Pour la protection de ces droit, le syndicat départemental des chirurgiens-dentistes de Meurthe et Moselle utilise des outils informatiques assurant la confidentialité et la sécurité. Ces données nous permettent d’échanger avec vous,de vous apporter notre support technique, juridique, pratique, de vous informer de toutes les nouveautés et les informations qui concernent l’exercice du chirurgien-dentiste et son environnement ainsi que l’activité du syndicat départemental, de la CNSD et des dépêches professionnelles. Si toutefois, vous ne souhaitez plus que l’on vous contacte, écrivez àcd54@free.fr  Vous avez à tout moment la possibilité de demander le transfert, la modification ou la suppression de vos données en écrivant cd54@free.fr

Circulaire 10

Bonjour

Le Pôle Prospective Les CDF, impliqué dans la réflexion et l’actualité de la formation professionnelle, a mis au point un questionnaire de sondage sur un projet de réforme du 3ème cycle des études odontologiques

Moins de 4 minutes vous seront nécessaires, et ceci nous sera utile SYNDICALEMENT avant quelques échéances et rencontres importantes pour la profession (avant le 10 juillet 2019).

Votre avis nous est essentiel sur ce sujet, merci !!!

Cliquez sur le lien ci-dessous et répondez s’il vous plaît à ce sondage : plus nous serons nombreux à le faire plus les résultats seront représentatifs !

https://app.evalandgo.com/s/?id=JTk3aSU5OHAlOTYlQUM=&a=JTk2ayU5OXAlOUIlQUE=

Sinon copiez et collez-le dans la fenêtre URL de votre navigateur

Ce lien vous est réservé en an que syndiqué CNSD / Les CDF, ne le transmettez pas !!

Ce questionnaire est disponible du 27/06/2019 à 18:44:00 au 15/07/2019 à 23:59:00

Merci de votre participation !!!

Cordialement
Marc AYMÉ
Président SCDMM

Prochain AFTER CAB en septembre a priori lundi 2/9
Tarif négocié boissons comprises : 35 € à régler sur place
Réservation par SMS à Philippe au 06 78 05 02 26